Qu'est-ce que le lojban?

From Lojban
Jump to: navigation, search

Le lojban (LOJ, bann) est une langue artificielle: l'aboutissement d'un projet qui a d'abord été décrit dans l'article intitulé "Loglan" publié dans le Scientific American de juin 1960. Cette langue est le fruit de plus de 30 ans de travail de la part de dizaines d'artisans et de centaines de sympathisants. Il y a plusieurs langues artificielles, mais les concepteurs du lojban ont cherché dès le début à le distinguer des autres langues artificielles quant à plusieurs points. Voici les principales caractéristiques du lojban:

  • le lojban a été conçu de façon à ètre neutre du point de vue culturel;
  • la grammaire du lojban est fondée sur les principes de la logique;
  • la grammaire du lojban est dénuée d'ambiguïté;
  • en lojban, l'orthographe est entièrement fondé sur la prononciation et le même son s'écrit toujours de la même façon;
  • le lojban est plus simple que les langues naturelles; il est facile à apprendre;
  • les 1300 mots de base du lojban peuvent ètre aisément combinés pour former un vocabulaire de millions de mots;
  • le lojban est régulier; il n'y a aucune exception aux règles de cette langue.

Pourquoi avoir conçu le lojban?

A l'origine, le lojban a été conçu pour vérifier l'hypothèse de

Sapir-Whorf. Exprimée simplement, cette hypothèse est que la structure d'une

langue enferme dans un moule la pensée des personnes qui parlent cette

langue. Le lojban a une possibilité d'expression aussi complète que celle

d'une langue naturelle, mais sa structure diffère sur plusieurs points de

celle des langues naturelles. Cela permet aux scientifiques qui étudient les

relations entre la langue, la pensée et la culture de se servir de se servir

du lojban dans leurs recherches.

Y a-t-il d'autres usages possibles pour le lojban?

Oui, plusieurs. En raison de sa grammaire dénuée d'ambiguïté et de sa

structure simple, le lojban peut aisément être analysé par les ordinateurs,

ce qui devrait rendre possible l'utilisation du lojban pour les

communications personne-ordinateur, peut-être même pour les conversations

entre une personne et un ordinateur. La structure du lojban est similaire à

celle des langages actuellement utilisés pour les programmes d'intelligence

artificielle et ainsi, le lojban est susceptible d'être un outil extrêmement

puissant en matière de traitement de données par intelligence artificielle,

spécialement en ce qui concerne le traitement et l'emmagasinage des données

relatives au monde extérieur et aux conceptions de la population à son sujet.

De plus, il y a des linguistes qui s'intéressent à vérifier la possibilité

d'utiliser le lojban comme une langue intermédiaire dans la traduction

assistée par ordinateur des langues naturelles. Puisque le lojban a été

conçu de façon à être neutre au point de vue culturel et qu'il a un

vocabulaire complet qui peut être appris facilement par des personnes de

différentes langues, diverses personnes s'intéressent à la possibilité

d'utiliser le lojban comme langue internationale. Ceci ne représente que le

début des applications du lojban. D'autres applications pourront être mises

au point à l'avenir.

Comment le lojban s'écrit-il? Comment se prononce-t-il?

Le lojban utilise les lettres de l'alphabet latin pour représenter ses 6

voyelles et ses 17 consonnes; les caractères utilisés en lojban se

retrouvent tous sur le clavier standard d'un ordinateur et l'utilisation des

majuscules n'est pas encouragée. La ponctuation se fait au moyen de mots et

elle se prononce. La langue écrite correspond exactement aux sons de la

langue parlée; l'orthographe est phonétique ainsi que dénuée d'ambiguïté et

les sons coulants de cette langue se décomposent en mots d'une seule façon.

Ces caractéristiques facilitent la reconnaissance et la transcription de la

parole par ordinateur. Apprendre à écrire et à épeler le lojban est

extrêmement simple.

Le lojban a un son doux et rythmé, semblable à l'italien. Toutefois,

ses consonnes donnent une impression d'ampleur et de puissance semblable à

celle donnée par les langues slaves dont le russe. De plus, le grand nombre

de paires de voyelles fait penser au chinois, au polynésien et aux autres

langues orientales, quoique le lojban ne comporte pas les tons qui rendent

difficile l'apprentissage des langues orientales.

Comme il n'y a pas d'expressions consacrées pour remplacer les

paraphrases, le texte en lojban apparaît souvent plus long que le texte dans

la langue originale; cependant, la structure dénuée d'ambiguïté qui en

résulte est un avantage majeur qui compense largement. Pour donner un

exemple en lojban, le rasoir d'Occam ("L'explication la plus courte est

généralement la meilleure") se traduit ainsi:

"roda poi velciski so'eroike ganai sampyrai gi xagrai"

et se prononce ainsi:

"ro, da poille, vel CHIC, si so, e roille, ke ga, nail SAM, po, rail

gui KHA, grail".

L'apostrophe est prononcée comme un h aspiré court et est utilisée

pour permettre à l'auditeur de séparer deux voyelles consécutives.

Retraduite littéralement du lojban au français, cette phrase se

lirait ainsi:

"Toutes les choses-qui-sont-des-explications généralement-sont

(si superlativement-simples, alors superlativement-bonnes).".

Quelles sont les caractéristiques de la grammaire du lojban?

La grammaire du lojban n'a pas été copiée sur celle d'aucune langue

connue. Elle a été conçue à partir des principes de la logique et modifiée

pour satisfaire aux besoins de la communication entre personnes. La grammaire

du lojban ressemble à celle des langages d'ordinateurs utilisés en

intelligence artificielle, tels que le LISP ou le PROLOG (même si le

développement du lojban a commencé avant même la conception de ces langages).

Comme ces langages, le lojban est fondé sur la notion de prédicat.

Le lojban n'a aucune des parties du discours avec lesquelles vous êtes

probablement familier. Les "mots-prédicats" (brivla) du lojban constituent

une seule et même partie du discours. Chacun peut équivaloir à un nom, à un

verbe, à un adjectif ou à un adverbe, de façon simultanée et interchangeable.

Ainsi, blanu (bleu) peut être employé comme verbe ("émettre de la lumière

bleue" ou "absorber les couleurs autres que le bleu") ou signifier "une chose

de couleur bleue"; "blanu" peut aussi peut aussi modifier d'autres mots pour

indiquer qu'il y a du bleu dans l'air". "kurgi" se traduit par "prendre soin

de", "faire attention à" mais peut aussi désigner un gardien ou l'action de

prendre garde ou l'attitude de faire attention. Un même mot peut designer

une action ou un état; la distinction entre ces deux notions peut être

laissée de côté ou elle peut être exprimée explicitement au moyen de "tanru"

ou associations d'idées.

Dans ces tanru, des mots tels que "gasnu" (faire), "zasti" (exister) ou

"zukti" (agir délibérément) peuvent être associés à divers "opérateurs"

traitant de notions abstraites tels que les événements, les états, les idées,

l'expérience, la variété ou les 4 sortes prédéfinies de causalité (d'autres

sortes peuvent être mises au point au moyen d'associations d'idées.

De la même façon, les indicateurs d'antériorité, de simultanéité ou de

postériorité, les adverbes et les prépositions constituent une seule partie

du discours. De nouvelles expressions de même nature que les prépositions

peuvent être formées sans entraves à partir des prédicats: elles permettent à

la personne qui s'exprime de compléter la phrase en y ajoutant des idées qui,

normalement, ne sont pas comprises dans le sens naturel des mots principaux

de la phrase ou bien en établissant des liens avec de telles idées. Les

concepts de nombre ou de quantificateur sont beaucoup plus développés que

dans les langues naturelles. "Beaucoup", "assez", "trop", "quelques-uns" et

"au moins" sont parmi les concepts qui peuvent être exprimés comme des

nombres en lojban. Ainsi, les phrases "Cela coûte 3,95$ et "Cela coûte

beaucoup trop cher" sont identiques au point de vue de la grammaire et on

peut dire qu'on est "assezième" dans la file des personnes qui désirent

assister à un film couru. Les concepts fondamentaux de la logique, des

mathématiques et des sciences font partie du vocabulaire. Ils facilitent la

discussion de ces sujets et, d'une façon surprenante, sont utiles dans la

conversation de tous les jours aussi.

La logique des prédicats peut exprimer un vaste champ de la pensée

humaine; le lojban y ajoute des expressions non logiques qui n'affectent ni

n'obscurcissent la structure logique, ce qui permet une sorte de

communication qui ne peut s'analyser logiquement. Par exemple, le lojban est

doté d'un ensemble complet d'indicateurs d'émotion qui permettent

l'expression de l'intensité et de la dénégation. Ces indicateurs ressemblent

aux onomatopées du français tels que "Oh!", "Ah!" ou "Hourra!" mais ont

chacun une signification propre. De même, le lojban est doté d'indicateurs

de la relation du locuteur par rapport à ce qu'il dit (S'agit-il de ouï-dire,

d'observation directe, de déduction logique, etc?). Ces indicateurs dérivent

de certaines langues des autochtones d'Amérique.

Le lojban permet la discussion métalinguistique au sujet des énoncés

qu'il fait tout en ne laissant place à aucune ambiguïté (La phrase "La

présente phrase n'est pas vraie" ne présente aucune ambiguïté en lojban). Le

lojban permet aussi d'exprimer avec une grande précision les relations dans

l'espace ou dans le temps, même celles qu'implique le concept de voyage dans

le temps. Une partie substantielle de la grammaire du lojban a pour but de

permettre l'expression sans ambiguïté des expressions et des relations

mathématiques d'une manière compatible à la fois avec l'usage international

et la partie non mathématique de la grammaire du lojban.

Les parties du discours du lojban, qui sont en petit nombre, sont

interchangeables. On en arrive à ce résultat par l'utilisation de mots

structurants courts (appelés "cmavo"). Ainsi, on peut utiliser les nombres

comme des substantifs ou des verbes ou bien inventer de nouveaux nombres ou

de nouvelles prépositions. Le lojban supprime de nombreuses restrictions à

l'expression de la pensée tout en maintenant un contrôle serré sur la syntaxe

et la structure.

Le lojban semble complexe. Jusqu'à quel point est-il facile de l'apprendre?

Le lojban semble complexe parce que, dans sa variété, la pensée humaine

est complexe et que le lojban a été imaginé dans le but de réduire les

contraintes dans l'expression de cette pensée. Un texte en lojban semble

plus long et plus complexe à cause du manque (actuel) d'expressions

consacrées dans cette langue, en raison du fait que le lojban ne prend pas de

raccourci dans le cheminement logique mais surtout en raison du fait que peu

de gens sont familiers avec cette langue. Du point de vue de la complexité,

la grammaire du lojban se compare avec celle des langages informatiques de la

présente génération, tels qu'ADA. D'un autre coté, la langue de la

conversation n'utilisera probablement que moins de la moitié des structures

grammaticales possibles, laissant les autres pour l'écriture et pour les

autres circonstances dans lesquelles une personne est susceptible de prendre

le temps nécessaire pour exprimer sa pensée de façon logique et précise.

Les règles du lojban relatives à la prononciation, à l'orthographe, à la

formation des mots et à la grammaire sont fixées et il n'y a pas d'exception.

Les exceptions aux règles sont le fléau de ceux qui veulent apprendre

d'autres langues naturelles et les parler correctement. Sans l'inconvénient

de l'ambiguïté, les utilisateurs du lojban peuvent exprimer leur pensée plus

facilement que s'ils utilisent une langue naturelle.

Puisque la grammaire du lojban est simple, cette langue est plus facile

à apprendre que les autres. L'étude du vocabulaire de base, incluant les

1300 mots de base, requiert de 8 a 12 semaines d'étude à raison d'une heure

par jour. Les cours de lojban qui commencent en 1989 équivalent à un

semestre (60 heures) de cours et devraient permettre de tenir une

conversation si le vocabulaire a été bien appris et qu'il y a pratique

quotidienne ainsi qu'échange avec d'autres étudiants. D'après des études

scientifiques, il faut beaucoup plus de temps pour en arriver à un degré

comparable d'habileté à l'occasion de l'étude de langues naturelles et

spécialement de l'anglais.

Les documents servant à l'enseignement du Lojban ont été conçus de telle

sorte que vous puissiez apprendre cette langue sans suivre de cours et même

sans qu'il ne soit nécessaire de converser avec des personnes qui la parlent.

La pratique avec d'autres personnes est nécessaire pour pouvoir converser en

lojban mais on peut commencer à utiliser cette langue dès qu'on en a une

bonne idée générale.

Si le lojban a été inventé en 1960, pourquoi n'y a-t-il pas plus de gens qui le parlent?

C'est en 1950 qu'on a eu l'idée du lojban. L'article publié en 1960

dans le Scientific American était un appel à la collaboration en vue de

développer cette langue. A cette époque, la linguistique était en

révolution, ce qui entraînait une augmentation rapide des connaissances sur

la nature des langues utilisées par l'homme et, par le fait même, une

nouvelle définition des besoins que le lojban devait satisfaire. Le premier

dictionnaire et la première description de cette langue n'ont pas paru avant

1975; le caractère incomplet de la description et la nécessité d'investir de

son temps pour le développement de la langue décourageaient d'apprendre le

lojban ceux qui autrement auraient pu y être intéressés; cependant, à cette

époque, on commença à utiliser l'ordinateur pour le développement de la

langue, ce qui permit de raffiner la langue, d'éliminer l'ambiguïté et de

prouver mathématiquement l'absence d'ambiguïté. Ce sont des bénévoles qui

ont accompli la plus grande partie de ce travail et, généralement, ils n'ont

eu droit à aucune subvention pour des frais tels que la papeterie, les

photocopies ou les envois postaux. C'est pourquoi il a fallu quelques

dizaines d'années et quelques versions pour en arriver à la version actuelle,

qui est la première à être appelée "lojban".

Cette version est la première à avoir un vocabulaire stable ainsi qu'une

grammaire complète et stable (ce n'est qu'en 1988 qu'a été mise au point la

partie de la grammaire relative aux expressions mathématiques). Le

vocabulaire de base du lojban a été déterminé au cours de la première moitié

de 1988. La grammaire sera déterminée après que les premiers cours, qui ont

commencé en janvier 1989, seront terminés et que les documents didactiques

utilisés lors de ces cours seront réunis en une description de la langue qui

devrait être prête à la mi-1989. Pendant ce temps, les personnes inscrites

au cours de lojban et celles qui étudieront cette langue au moyen des

documents didactiques cisèleront les premiers bijoux de cette langue tout à

fait nouvelle. L'existence d'un groupe de personnes qui utiliseront cette

langue pour les communications verbales permettra de combattre les tendances

à la dispersion.

Que veut-on dire par "non ambiguë"?

La grammaire, la prononciation et la morphologie (règles de formation

des mots) du lojban sont toutes trois dénuées d'ambiguïté; la preuve de

l'absence d'ambiguïté de la grammaire a d'ailleurs été faite au moyen d'une

analyse informatique. Ce que cela signifie en pratique est que la personne

qui prend connaissance d'une phrase en lojban, que ce soit en la lisant ou en

l'entendant, n'a jamais de doute sur les mots qu'elle contient ou sur le rôle

que jouent ces mots dans la phrase. Cela est vrai même si cette personne

connaît mal les mots qui sont utilisés: il suffit qu'elle connaisse les

règles relatives à l'orthographe. En lojban, il n'y a pas de mots qui

s'écrivent ou se prononcent de la même façon mais ont des sens sans aucun

lien entre eux (comme "canon": arme à feu ou partie d'une arme à feu et

"canon": air de musique) ou qui, même s'ils ne s'écrivent pas de la même

façon, se prononcent de la même façon et ont des sens sans lien entre eux

(comme "voie" et "voix" ). De plus, il n'y a jamais de doute à l'audition

sur les syllabes sur lesquelles commencent ou finissent les mots. Mais le

plus important est que la fonction de chaque mot est claire au delà de tout

doute raisonnable; il n'y a rien de semblable en lojban à la phrase anglaise

"Time flies like an arrow" dans laquelle n'importe lequel des trois premiers

mots peut être le verbe.

Toutefois, cette précision ne restreint en aucune façon la signification

qu'on peut donner à une phrase en lojban. Il est possible de faire preuve

d'imagination ou d'être ridicule, de mentir ou d'être mal compris. On peut

être très précis mais on peut aussi rester intentionnellement dans le vague.

Il se peut que l'auditeur ne comprenne pas ce qu'on VEUT lui DIRE mais il

comprendra toujours ce qu'on lui DIT.

Peut-on écrire des poèmes dans une langue logique ou non ambiguë?

Il y a des poèmes écrits en lojban, qu'il s'agisse de poèmes rédigés

directement dans cette langue ou de poèmes traduits. La facilité de

construire des métaphores en lojban vous permet de traduire les concepts en

mots facilement, un peu comme si vous attrapiez les mots en vol. Celui qui

parle le lojban n'a pas besoin de dictionnaire pour comprendre ou pour

utiliser les millions de mots qui peuvent exister dans cette langue.

L'absence de contraintes culturelles rend l'accueil de nouvelles idées et de

nouvelles relations entre les concepts plus facile que dans les langues

naturelles, ce qui stimule la créativité. Le lojban facilite aussi la

communication de concepts abstraits en les identifiant explicitement comme

tels. Le lojban a de grands pouvoirs de communication, non seulement pour la

poésie, mais pour la discussion de domaines abstraits tels que la

philosophie, la physique, la métaphysique et la religion.

Le lojban a une grammaire dénuée d'ambiguïté et, qu'on l'entende ou

qu'on le lise, on sait toujours quels mots sont utilisés. Toutefois, le

lojban n'est PAS entièrement dénué d'ambiguïté; il arrive occasionnellement

qu'on préfère rester dans l'ambiguïté. En lojban, cette ambiguïté est

limitée à la sémantique, aux métaphores et à l'omission intentionnelle.

L'ambiguïté sémantique résulte du fait que, dans les langues naturelles,

les mots représentent des familles de concepts plutôt que de revêtir des

significations précises. Les significations précises que peut revêtir un mot

selon le contexte n'ont souvent que des liens ténus entre elles (le mot

français "pièce" en est un exemple frappant). De plus, les expériences

personnelles de chacun donnent aux mots des connotations émotionnelles qui ne

peuvent en être retirées. Les créateurs du lojban ont voulu qu'il soit

neutre du point de vue culturel. De plus, il s'agit d'une langue qui est

encore jeune. Il y a donc lieu de croire que les mots du lojban n'ont pas de

connotation émotionnelle qui pourrait en rendre la compréhension ou

l'apprentissage difficile.

Puisqu'il est facile de recourir aux métaphores et de construire de

nouveaux mots en lojban, on peut donc facilement faire des distinctions

subtiles entre les concepts. Cela combat la tendance des divers mots

d'acquérir chacun plusieurs sens plus ou moins reliés entre eux. Les

métaphores du lojban (appelées tanru) sont elles-mêmes ambiguës: elles

indiquent que certains concepts sont reliés entre eux mais elles ne précisent

pas comment. Si cela est nécessaire, la relation dont l'existence est

signalée par une métaphore peut être rendue explicite par l'emploi

d'expressions logiques dénuées d'ambiguïté; ou, comme c'est généralement le

cas, l'auteur peut préférer rester dans le vague. De même, des parties de la

structure logique d'une expression en lojban peuvent être omises, ce qui aura

pour effet de simplifier l'expression mais en même temps de causer une

ambiguïté. Une telle ambiguïté est facile à remarquer pour le lecteur ou

l'auditeur. Ainsi, en lojban, l'ambiguïté est circonscrite, facilement

reconnaissable et, si nécessaire, peut être éliminée par l'apport de détails.

Les riches et puissants tanru du lojban ont servi à créer des images

colorées et à transmettre des émotions prenantes. Puisqu'il ne subit pas

l'inconvénient de l'ambiguïté grammaticale, qui peut rendre plus difficile la

transmission de la signification désirée, le lojban libère la totalité du

potentiel de l'expression poétique et permet ainsi de communiquer toutes

sortes d'idées tant concrètes qu'abstraites.

Peut-on faire des plaisanteries dans une langue qui n'est pas ambiguë?

La plupart des plaisanteries sont fondées sur la situation et le

caractère des personnes impliquées et sont donc drôles dans n'importe quelle

langue, y compris le lojban. Naturellement, l'humour fondé sur les jeux de

mots dépend de la langue du texte. Il n'y a pas d'homonymes en lojban et

donc pas de jeux de mots fondés sur les homonymes; par contre, les jeux de

mots fondés sur la similarité des sons sont toujours possibles. Puisque le

lojban est presque toujours une seconde langue, les jeux de mots bilingues

abondent et ils sont souvent fondés sur la relative ambiguïté de l'autre

langue utilisée. Naturellement, l'humour fondé sur l'ambiguïté grammaticale

est impossible en lojban.

Au fur et à mesure que ceux qui parlent le lojban le maîtrisent mieux et

que certaines phrases dans cette langue deviennent d'utilisation courante, le

lojban développera ses propres formes de contre-petteries et de jeux de mots

subtils. Déjà, on assiste à la naissance d'une forme de jeux de mots

spécifique au lojban: ces jeux de mots exploitent la façon dont, en lojban,

de petites différences dans la grammaire entraînent des différences

considérables dans le sens ainsi que la possibilité d'exprimer simplement

dans cette langue des relations d'une complexité stupéfiante. Comme tous les

jeux de mots, ceux-ci perdent leur zeste lorsqu'ils sont traduits.

L'aphorisme se rapproche de l'humour: il s'agit du mot plein de sève

auquel une rédaction concise et élégante donne de la saveur et du piquant.

Il semble aussi facile de rédiger des aphorismes en lojban que dans n'importe

quelle langue naturelle et peut-être plus que dans ces langues; cependant,

compte tenu de la relative jeunesse du lojban, peu de gens encore ont écrit

dans cette langue.

Est-ce que le lojban est un langage pour ordinateur?

Le lojban a été conçu comme une langue de communication entre des

personnes qui puisse être utilisée pour la conversation, l'écriture ou la

lecture et qui puisse même guider la pensée. Etant donné que le lojban peut

être traité par un ordinateur beaucoup plus facilement que ne peut l'être une

langue naturelle, ce n'est qu'une question de temps avant que des programmes

d'ordinateur fondés sur le lojban ne soient mis au point.

Qu'est-ce que l'hypothèse de Sapir et Whorf?

Les linguistes américains Edward Sapir et Benjamin Lee Whorf ont émis

l'hypothèse que la structure d'une langue enferme dans certaines limites la

pensée dans cette langue et qu'elle influence et, encore une fois, enferme

dans certaines limites la culture des personnes qui utilisent cette langue.

En d'autres mots, s'il est difficile d'exprimer dans une langue un concept ou

un groupe de concepts donnés ou de structurer sa pensée d'une certaine façon,

la société qui utilise cette langue tendra à éviter l'emploi de tels

concepts, groupes de concepts ou structures. Les individus peuvent surmonter

cette barrière, mais pas la société dans son ensemble.

On sait que, lorsqu'une personne apprend une langue étrangère, ses idées

et son mode de pensée changent au moins dans une certaine mesure. On ne sait

pas si ce changement est dû à l'exposition à une nouvelle culture ou

simplement au fait pour la personne concernée de sortir de sa propre culture.

On ne sait pas non plus si ce changement est dû aux différences entre la

langue déjà connue et la langue apprise, par opposition aux différences entre

les notions culturelles principalement exprimées par chacune de ces deux

langues.

De toute évidence, si on pouvait enseigner une langue neutre du point de

vue culturel à différents groupes de personnes, il serait possible de séparer

les effets des différences entre les langues par rapport aux différences

entre les notions culturelles rattachées à ces langues. Le lojban a été

conçu dans le but de permettre de procéder à une telle expérience. Les

caractéristiques uniques du lojban suppriment l'ambiguïté ainsi que des

restrictions à la pensée dans les secteurs de la logique et de l'expression,

ce qui a pour effet d'ouvrir au langage humain des domaines de la pensée qui

ne lui étaient pas aisément accessibles auparavant. On voit donc quelles

hypothèses pourraient être formulées et quels procédés de mesure pourraient

être utilisés dans le cadre d'expériences Sapir-Whorf.

Un des prérequis d'une expérience Sapir-Whorf est un ensemble

international de "lojbanophones". Il est nécessaire d'apprendre le lojban à

des personnes qui ne connaissent que leur langue maternelle surtout si cette

langue diffère de celle du chercheur et il est nécessaire aussi de connaître

d'avance les difficultés que les personnes de différentes langues ou cultures

auront à apprendre le lojban.

Est-ce que l'espéranto n'est pas la "langue internationale"?

Il y a eu des centaines de langues internationales de mises au point.

L'espéranto est celle qui a eu le plus de succès et qui est connue dans le

plus grand nombre de pays. Comme la plupart des langues artificielles,

l'espéranto est fondé sur des langues européennes, tant en ce qui a trait à

la grammaire qu'en ce qui a trait au vocabulaire. Cela a nui à sa

pénétration en Asie et en Afrique ainsi qu'à son utilisation par les

personnes qui parlent une langue non européenne.

Le lojban est neutre du point de vue culturel. Son vocabulaire a été

conçu à partir des 6 langues les plus parlées dans le monde: le chinois,

l'anglais, l'hindi, le russe, l'espagnol et l'arabe. De cette façon, les

mots du lojban ont des racines dans les trois grandes familles de langues de

la planète, les trois quarts des habitants de la Terre parlant une langue

d'une de ces familles. La grammaire du lojban a certains points communs avec

celles de langues non européennes. Le lojban utilise des sons qu'on retrouve

dans la plupart des langues du monde.

Si on tient compte des applications informatiques du lojban, qui

devraient en rendre la connaissance encore plus utile, on doit conclure que,

comme langue internationale, le lojban a plus d'avenir que l'espéranto.

Qu'en est-il du statut de l'anglais comme langue internationale?

L'anglais est communément utilisé comme "langue internationale" dans les

domaines de la science et de la technologie. L'anglais est probablement la

langue la plus parlée dans le monde. La prépondérance américaine en matière

de technologie au cours du présent siècle a entraîné des emprunts massifs de

l'anglais dans plusieurs langues qui n'avaient pas de mots pour désigner les

nouveaux concepts. Cette prépondérance et le ressentiment face à

l'imposition, à la faveur de l'impérialisme ou du colonialisme, de traits

culturels d'origine européenne ou américaine dans les cultures de plusieurs

peuples a fait naître depuis quelque temps dans plusieurs pays une tendance à

s'éloigner de l'anglais ou même à l'éviter.

L'influence croissante du Japon et d'autres pays en matière économique,

scientifique et technologique rend probable une diminution plus prononcée de

la prépondérance de l'anglais.

De plus, la plupart des personnes pour qui l'anglais est une langue

seconde ne le parlent que très peu, bien qu'elles puissent en lire ou en

comprendre plusieurs mots. En fait, l'anglais est une des langues qu'il est

le plus difficile pour un étranger de maîtriser assez bien pour pouvoir s'en

servir dans la conversation. Dans les pays ou l'anglais est utilisé comme

langue seconde, il a évolué en un dialecte adapté à la culture locale et qui

emprunte des mots de la langue locale.

Ainsi, il n'y a pas une langue anglaise unique qu'on puisse qualifier de

langue "internationale".

Le lojban est une langue unique et ses créateurs lui ont donné des

caractéristiques destinées à combattre la formation de dialectes. Bien que

le lojban ait été mis au point principalement par des Américains et qu'il

permette d'exprimer facilement tout ce qui peut s'exprimer en anglais, sa

neutralité donne une importance égale aux structures et aux concepts d'autres

langues et d'autres cultures. La neutralité au point de vue culturel du

lojban est de nature à en faciliter l'acceptation comme langue

internationale. Etant donné qu'il peut engendrer ou emprunter tous les mots

nécessaires pour exprimer les concepts de la science et de la technologie et

qu'il a un potentiel significatif en matière d'applications informatiques, le

lojban sera sans doute répandu de par le monde par la communauté scientifique

ou informatique. Le lojban est simple et facile à apprendre pour les

personnes de toute culture.

Quelle sorte de gens travaillent au progrès du lojban?

On a vu que le lojban pouvait avoir trois fonctions principales: la

vérification de l'hypothèse de Sapir-Whorf, la communication entre les

individus et les ordinateurs ainsi que la communication entre personnes de

différentes langues ou cultures. Parmi les gens qui travaillent au progrès

du lojban, on en trouve qui étaient intéressés principalement par l'une de

ces trois fonctions.

C'est ainsi que l'on trouve des informaticiens qui travaillent sur des

programmes d'analyse d'énoncés en lojban. D'autres personnes travaillent sur

la synthèse de la parole ou, indirectement, sur la reconnaissance de la voix

(les caractéristiques du lojban font qu'il se prête particulièrement bien à

la synthèse de la parole ou à la reconnaissance de la voix).

D'autres personnes travaillent à concevoir des programmes d'enseignement

du lojban, des cassettes audio ou vidéo et des textes adaptés aux besoins de

différents individus ou groupes d'individus de façon à leur permettre

d'apprendre le lojban assez bien pour pouvoir s'exprimer dans cette langue.

Il y a des personnes qui travaillent à la promotion du lojban comme langue

internationale.

Il y a finalement des personnes qui se préparent à utiliser le lojban

comme outil de recherches dans le cadre de projets tels que la vérification

de l'hypothèse de Sapir-Whorf.

Toutes ces personnes font partie de la communauté du lojban; de même,

toutes sortes de personnes ont travaillé à la mise au point du lojban au

cours des années de formation de celui-ci. A l'heure actuelle, la communauté

du lojban comprend des professionnels et des amateurs, des linguistes, des

informaticiens, des enseignants, des voyageurs, des jeunes, des vieux ainsi

que des personnes d'age intermédiaire. La diversité des personnes qui

s'intéressent au lojban démontre le grand attrait qu'a cette langue.

Pourquoi devrais-je apprendre le lojban?

Il y a plusieurs raisons pour apprendre le lojban maintenant. Ceux qui

travaillent au développement de cette langue sont souvent consultés sur la

façon de l'enseigner et de la répandre. Après avoir consacré quelques

semaines à l'étude des textes explicatifs déjà rédigés et du vocabulaire,

vous aurez rattrapé ceux qui ont déjà commencé. Vous serez un membre

important de la communauté des lojbanistes, encore petite mais qui grandit

rapidement. Si vous avez des problèmes à apprendre le lojban, vous recevrez

une attention personnelle de ceux qui animent l'effort de propagation de

cette langue. Si vous nourrissez de grandes ambitions pour le lojban et que

vous engagez de façon significative envers cette langue, vous serez le

bienvenu dans l'équipe des animateurs.

Les personnes familières avec l'informatique qui apprennent le lojban

maintenant seront les leaders dans la mise au point des premières

applications significatives de cette langue en informatique. La connaissance

de cette langue sera sans doute un atout lorsque l'industrie de

l'informatique reconnaîtra le lojban comme un outil précieux dans ce domaine.

En attendant, les lojbanistes familiers avec l'informatique peuvent se rendre

utiles en mettant au point de nouveaux programmes d'apprentissage du lojban

par ordinateur ou en adaptant les programmes déjà existants à d'autres

modèles d'ordinateurs.

Ceux qui ne sont pas familiers avec l'informatique trouveront utile, eux

aussi, d'apprendre le lojban. Vous pouvez être intéressé à l'hypothèse de

Sapir-Whorf et à la planification ainsi qu'à l'exécution des expériences

destinées à la vérifier. Vous pouvez aussi être intéressé par le potentiel

du lojban comme langue internationale et par les essais d'utilisation de

cette langue dans le but de traverser les barrières culturelles.

Quelle que soit votre expérience ou votre formation, vous trouverez que

l'apprentissage du lojban a pour effet d'élargir l'esprit. L'apprentissage de

n'importe quelle autre langue que votre langue maternelle élargit vos

perspectives et vous permet de regarder la réalité d'un autre point de vue

que celui que vous fournit votre langue maternelle. L'étude du lojban étant

beaucoup plus simple que celle des langues naturelles, elle vous procure ces

avantages beaucoup plus rapidement. Une fois que vous aurez appris le

lojban, vous trouverez plus facile d'apprendre d'autres langues et de

communiquer avec des personnes d'une autre culture, quelle que soit la langue

utilisée; les principes linguistiques avec lesquels on se familiarise

lorsqu'on apprend le lojban s'appliquent à toutes les langues et à tous les

problèmes de communication. En fait, il est possible que le temps que vous

aurez mis à apprendre le lojban, qui sera quand même assez court, soit plus

que compensé par le fait que vous mettrez moins de temps à apprendre

n'importe quelle autre langue.

L'organisation logique intégrée au lojban vous aidera à organiser et à

clarifier vos pensées. De plus, les nouvelles perspectives sur la langue,

l'ambiguïté et la communication que vous aura offertes le lojban vous

permettront d'exprimer vos pensées plus clairement, même lorsque vous

utiliserez une langue naturelle et donc ambiguë.

On a proposé un cours d'introduction au lojban pour les étudiants du

niveau secondaire (ou même plus jeunes). L'étude du lojban pendant un temps

relativement court procurerait une connaissance des principes du langage

analogue à celle procurée par l'étude du latin ou d'autres langues pendant

des périodes beaucoup plus longues. L'étude du lojban pourrait être jumelée

à celle de la logique ou de l'informatique, ce qui montrerait les

interrelations entre le langage et d'autres créations de l'esprit humain

mises au point dans le but de faciliter ou d'accélérer les communications.

Que puis-je faire maintenant?

Vous pouvez vous impliquer dans le projet lojban de plusieurs façons,

selon votre formation, votre expérience, vos intérêts ou le temps que vous

avez de disponible:

-vous pouvez participer à la mise au point de cette langue;

-vous pouvez concevoir des applications pour le lojban en informatique,

dans l'enseignement, la linguistique ou dans d'autres domaines;

-vous pouvez regrouper les lojbanistes de votre région pour des

activités telles que des cours de lojban ou recruter de nouveaux

lojbanistes;

-vous pouvez enseigner cette langue à de nouveaux lojbanistes (même en

même temps que vous l'apprenez vous-même);

-vous pouvez diffuser le lojban dans des pays non anglophones en

traduisant les brochures et les textes didactiques dans les langues de

ces pays et en y recrutant de nouveaux lojbanistes (la diffusion du lojban

dans des pays non anglophones est absolument nécessaire pour assurer que

cette langue restera neutre au point de vue culturel);

-vous pouvez encourager financièrement notre organisation, ses activités

et ses publications;

-vous pouvez utiliser le lojban.

Pour plusieurs de ces activités, vous devez d'abord apprendre le lojban.

Toutefois, même ceux qui n'ont pas le temps d'apprendre cette langue ou qui

vivent à l'écart d'autres lojbanistes peuvent participer à la mise au point

ou à la diffusion de cette langue en recrutant de nouveaux lojbanistes ou en

faisant diverses suggestions.

Pour commencer, vous devez vous inscrire auprès de l'organisation de la

communauté des lojbanistes (The Logical Language Group, Inc.) de telle sorte

que nous puissions vous fournir les documents dont vous aurez besoin, quels

qu'ils soient. Votre nom sera inscrit sur notre liste d'envoi et nous vous

enverrons une courte lettre à chaque trimestre ainsi qu'occasionnellement,

des annonces relatives aux documents et aux autres produits disponibles.

A l'occasion de votre inscription, nous vous enverrons un aperçu du

lojban qui décrit avec plus de détails que la présente brochure les concepts

sur lesquels est fondée cette langue. On trouve dans cet aperçu une bonne

introduction à la terminologie couramment utilisée dans la description du

lojban. Selon les intérêts que vous aurez exprimés dans vos réponses au

formulaire d'inscription, votre contribution financière et notre propre

situation financière, nous vous enverrons les documents supplémentaires

appropriés. Vous pouvez aussi commander certains documents précis.

En plus de la lettre, il existe un second périodique trimestriel, Ju'i

Lobypli, qui, lui, est offert aux participants plus actifs. Ce périodique

contient des lettres, des documents didactiques, des articles sur différentes

activités reliées au lojban ou sur des applications de cette langue, des

traductions en lojban, des textes écrits directement en lojban (généralement

avec des traductions en anglais sous forme d'annotations). Vous pouvez vous

détendre en lisant ce périodique ou étudier les textes écrits en lojban; vous

pouvez aussi contribuer vous-même à ce périodique.

Naturellement, diffuser le lojban ne demande pas beaucoup de temps et

même, n'exige pas la connaissance de cette langue. Parlez-en à des parents,

à des amis ou à des collègues. A votre demande, il nous fera plaisir de vous

faire parvenir des exemplaires de la présente brochure. Le lojban tend à se

"vendre" par lui-même en ce sens que les personnes qui apprennent son

existence tendent à s'y intéresser au moins dans une certaine mesure.

Comment est-ce que j'apprends le lojban?

Une fois que vous aurez lu la présente brochure et l'aperçu du lojban,

il y a plusieurs directions dans lesquelles vous pouvez avancer selon le

temps que vous avez de disponible, l'endroit ou vous vivez et d'autres

circonstances.

Vous pouvez apprendre le vocabulaire du lojban en utilisant les

cartes-éclairs. Il s'agit la d'une technique très efficace.

Cette technique a de plus été informatisée. Les disquettes d'ordinateur

sont disponibles en version IBM-PC ou MacIntosh. Des disquettes pour

d'autres modèles d'ordinateur sont disponibles ou en voie de développement.

La première classe de lojban a commencé en janvier 1989 dans la région

de Washington. A l'heure actuelle, on est en train de rédiger un manuel de

lojban et de l'adapter selon les progrès de cette première classe. Le manuel

est conçu de telle sorte qu'il puisse être utilisé pour l'auto-enseignement

ou pour l'enseignement dans une classe. De plus, c'est l'intention de ses

concepteurs qu'une personne qui est plutôt novice (ou de préférence, deux

personnes) puisse organiser et diriger une classe de personnes qui

apprendront le lojban tout en ne consacrant pas à ces tâches beaucoup plus de

temps qu'il n'en sera nécessaire à ses collègues étudiants.

Tout au cours de l'année 1989, des classes seront organisées à d'autres

endroits aux Etats-Unis, principalement dans les grandes villes. Pour cela,

il faut qu'il existe une demande de la part des lojbanistes de la région

concernée et que certains d'entre eux se portent volontaires pour organiser

ces classes. Au moment de la publication de la présente brochure, nous avons

de tels engagements de la part des lojbanistes des régions de Boston, de

New-York et du nord du New-Jersey, de San Francisco et de Los Angeles. Dans

quelques autres villes, il y a des lojbanistes qui apprécieraient recevoir

des cours mais il n'y en a aucun qui se porte volontaire pour les organiser.

Lorsqu'il y aura des lojbanistes en nombre suffisant dans un ou

plusieurs autres pays que les Etats-Unis, il est probable qu'on procédera de

la même façon pour l'organisation de classes dans ces pays.

La version définitive du manuel sera probablement disponible à la fin de

1989. Jusqu'à ce moment, vous pouvez utiliser soit les versions provisoires

des documents didactiques ou encore les textes publiés dans Ju'i Lobypli.

Des cassettes audio, coordonnées à des documents écrits, seront disponibles

au cours de l'année 1989. Cela vous permettra d'apprendre la langue par

vous-même. Les personnes qui apprendront la langue par elles-mêmes auront

droit à notre entière collaboration et, par leurs réponses et leurs

réactions, elles nous aideront à améliorer le manuel.

Une description officielle des conventions orthographiques et

morphologiques du lojban ainsi que des règles de prononciation de cette

langue est maintenant disponible.

Un énoncé officiel des règles de grammaire sera rédigé une fois que le

manuel sera terminé. Dans la rédaction de cet énoncé, on s'inspirera des

techniques utilisées pour la mise au point des langages de programmation. On

s'attend à ce que des programmes informatiques de décomposition des énoncés

en lojban soient disponibles au cours de l'année 1989. Des exemplaires du

projet de grammaire et un énoncé incomplet des règles sont actuellement

disponibles pour les personnes qui s'intéressent aux applications

informatiques du lojban.

Les mots de base du lojban et les mots structurants de cette langue les

plus couramment utilisés sont décrits dans des listes abrégées disponibles

sur demande. Des listes plus complètes et plus détaillées seront préparées

pour servir d'annexe au manuel. En 1990, on commencera probablement à

rédiger un dictionnaire descriptif lojban-anglais, mais un dictionnaire n'est

pas nécessaire pour l'utilisation du lojban dans la vie de tous les jours.